Accessoires Photo & Gestion des Couleurs

DIDACTICIELS

Adobe™ Photosshop™, Lightroom™, Elements™, Camera Raw™, Bibble™, The Gimp, Aperture™, Paint Shop Pro™. Tous ces logiciels de retouche d´images sont utilisables avec la charte TrueColors. Pour beaucoup d’entre eux, nous vous proposons des didacticiels complets.

Les principes de base sont les suivants :

1/ Photographiez une première fois votre scène ou votre sujet en y incluant la charte. C’est l’image de référence. Il est très important que la charte soit placée dans la même ambiance lumineuse que le sujet ou la scène. Poursuivez votre session photo normalement sans la charte, mais toujours dans la même ambiance lumineuse.

Attention : il est essentiel d’orienter la charte par rapport à l’appareil photo de façon à éviter les reflets. Le pelliculage brillant des points noirs et blancs est destiné à cet usage. Si ce pelliculage est brillant ou reflète une source lumineuse, alors réorientez la charte.

2/ Ouvrez l´image de référence dans votre logiciel de retouche habituel. Sélectionnez la pipette point gris neutre, un clic pour caler la balance des blancs sur la charte et les couleurs vraies sont rétablies.

3/ Reportez ce réglage en bloc sur les autres photos de la série, par un traitement par lot ou par tout autre script d’automatisation par exemple.

 

CS3

Photoshop CS (jpg)

CS3

Camera Raw (raw)

Lightroom

Lightroom (jpg & raw)

The Gimp

The gimp (jpg)

logo Aperture

Aperture (jpg & raw)

logo iPhoto

iPhoto (jpg & raw)

Elements

Elements (jpg)

Capture NX

Capture NX (raw et jpg)

CS3 PHOTOSHOP CS (toutes versions)

Nous vous conseillons de ne pas travailler sur le fichier original. Pour conserver les données colorimétriques d’origine, travaillez plutôt sur une copie.

1. Ouvrez votre image puis ouvrez l’outil niveaux par : image, réglage, niveaux ou Ctrl+L.

Outil pipette

Note : sous Photoshop, l’utilisation d’un script et/ou de la fonction « Traitement par lot » permet de corriger rapidement toute une série d’images (images réalisées dans des conditions de lumières identiques rappelons-le).
Dans le cas d’un trop petit nombre d’image à corriger, il n’est pas forcément plus rapide d’utiliser le traitement par lot. Une autre astuce consiste à ouvrir vos autres images et de charger la correction préalablement sauvegardée (boutons « enregistrer et charger » de la fenêtre niveaux) lors de la retouche de l’image de référence.

2. Sélectionnez la pipette grise en bas à droite de la fenêtre (la pipette du milieu), puis cliquez sur le gris de la charte : la balance des blancs est corrigée automatiquement.

Image corrigée

Note : La fenêtre niveaux de Photoshop est paramétrable. Le principe est le suivant : les valeurs « grise, blanche et noire » de la charte sont connues. Elles sont inscrites au verso de chaque charte. Comme les pipettes sont paramétrables, il va être possible de leur indiquer précisément les valeurs cibles pour le gris, le blanc et le noir.
Par exemple, si les valeurs L.a.b. de votre TrueColors sont : 70, -1.5 et 0 pour le gris, il va suffire de reprendre ces valeurs dans le menu d’option (bouton « option » de la fenêtre) et de les rentrer manuellement. Attention cependant à arrondir les valeurs car Photoshop n’acceptera que les nombres entiers. Par exemple pour une valeur de -1.5, rentrez -2 ; pour une valeur de 0.4, rentrez 0.

CS3 LIGHTROOM (haut de page)

Nous vous conseillons de ne pas travailler sur le fichier original. Pour conserver les données colorimétriques d’origine, travaillez plutôt sur une copie.

1. Sous Lightroom, passez en mode  » Développement « . Le sélecteur pour le réglage de la balance des blancs (outil Pipette) se situe dans la partie supérieure du panneau  » Réglages de base « . En l’activant, l’outil se détache de sa base et vous permet d’ajuster la balance des blancs en cliquant sur la plage grise de la charte.

Lightroom

2. Notez que la loupe flottante vous offre une vision agrandie des pixels sous la pipette, ce qui permet un ajustement au pixel prêt. De plus, les valeurs RVB sont exprimées en pourcentage (plutôt que sur une échelle de 0 à 255). La teinte la plus neutre sera donc celle disposant de valeurs proches pour les couches RVB. Cliquez dans votre image sur le gris de la charte : la balance des blancs est corrigée automatiquement.

Image corrigée

Elements PHOTOSHOP ELEMENTS (haut de page)

Nous vous conseillons de ne pas travailler sur le fichier original. Pour conserver les données colorimétriques d’origine, travaillez plutôt sur une copie.

Avec Photoshop Elements, il suffit d’utiliser un calque d’ajustement. Ce calque sera alors appliqué aux autres images nécessitant un réglage de la balance des blancs.

1. Créez un calque d’ajustement « Niveaux » en faisant : Calque > Calque d’Ajustement > Niveaux et cliquez sur ok.

2. Sélectionnez la pipette sur la droite et cliquez dans votre image sur le gris de la charte : la balance des blanc est corrigée automatiquement.

Note : pour appliquer cette correction à d’autres photo d’une même série, garder ouverte la photo de référence contenant la charte et ouvrez vos autres images. Dans la palette Calque de l’image de référence, il suffit alors de cliquer sur le calque d’ajustement et de l’amener dans les images à corriger.

CS3 CAMERA RAW (haut de page)

1. Ouvrez votre image dans Camera Raw. Sélectionnez la pipette nommée  » Outil balance des blancs  » en haut à gauche de la fenêtre (la 3ème).

Outil pipette

2. Cliquez dans l’image sur le gris de la charte TrueColors : la balance des blancs est corrigée automatiquement.

Image corrigée

The Gimp THE GIMP (haut de page)

Nous vous conseillons de ne pas travailler sur le fichier original. Pour conserver les données colorimétriques d’origine, travaillez plutôt sur une copie.

1. Ouvrez votre image dans The Gimp. Ouvrez la fenêtre des niveaux en faisant : Couleurs > Niveaux.

The Gimp

2. En bas à droite, sélectionnez la pipette du milieu nommée  » Pointez le point gris » puis cliquez dans l’image sur le gris de la charte TrueColors.

The Gimp

3. La balance des blanc est corrigée automatiquement.

The Gimp

Capture NX Capture NX (haut de page)

Méthode de la pipette : cette méthode consiste à utiliser la pipette grise. Elle s’applique très rapidement sur une images JPEG et NEF. Elle est très simple à utiliser pour corriger une image seule ou un faible lot d’image.

1. Ouvrez votre image dans Capture NX (toute version). Sélectionnez le point de contrôle neutre (pipette grise).

Capture NX

2. Cliquez dans l’image sur le gris de la charte TrueColors : la balance des blancs est corrigée automatiquement.

Capture NX

Note sur cette méthode : après avoir appliqué les corrections dans votre image de référence (la balance des blancs et le cas échéant la saturation), gardez la fenêtre Niveaux ouverte et cliquez sur Enregistrer. Donnez un nom à la correction et faites Enregistrer. Les modifications apportées à l’image sont alors enregistrées par NX.
Pour corriger les autres images de la série de photo faites sans la charte, procédez de la façon suivante : ouvrez l’image suivante à corriger, faites Couleurs > Niveaux > Ouvrir. Sélectionnez alors la sauvegarde et faites Ouvrir. L’image est corrigée, il ne reste plus qu’à valider et enregistrer avant de passer au cliché suivant.

Méthode « Définir le point Gris » : Cette méthode consiste à utiliser la charte pour réaliser des traitements par lots avec NX. Il suffit pour cela d’utiliser du NEF et de faire non pas un point gris (avec la pipette grise) mais de définir le point gris dans la section « Paramètres de l’appareil photo ». De cette façon, vous pourrez réaliser un traitement par lot très efficace (attention, cette méthode ne s’applique qu’aux fichiers NEF).

logo Aperture Aperture (haut de page)

1. Importez votre image dans Aperture. Sélectionnez le point de contrôle neutre : pipette dans la colonne de gauche en dessous de « Température ».

Aperture

2. Avec la pipette, cliquez dans l’image sur le gris de la charte TrueColors. Cette action va définir le gris neutre de référence.

Aperture 02

3. La balance des blanc est corrigée automatiquement.

Aperture 03

logo iPhoto iPhoto (haut de page)

1. Importez votre image dans iPhoto. Il suffit de sélectionner le bouton édition dans le menu du bas (crayon à papier).

i Photo 01

2. Puis toujours dans le menu du bas, sélectionnez le menu ajuster.

i Photo 02

3. La fenêtre du menu ajuster s’est ouverte. A ce stade sélectionnez la pipette et allez cliquer sur le gris de la charte.

i Photo 03

4. La balance des blanc est corrigée automatiquement.

i Photo 04

f

v

n

n

n

n

n

n

n

n

n

n

n

n

n

n

n

n

v

v

v

v

v

v

.

.

;
;

NOTE IMPORTANTE : le présent didacticiel est conçu pour accompagner les photographes (professionnels, amateurs ou experts) à l’usage de MiReF lors de leurs prises de vues en photographie. Sa version complète est disponible via ce lien.

Un autre didacticiel – adaptée à tout personnel (non photographe) en charge de travaux de numérisation et aux métiers de la reproduction, de l’archivage etc. – est disponible en PDF sur ce lien.

 

 

MiReF a bénéficié de la réflexion d’un groupe de travail qui a réuni les techniciens et experts suivants, par ordre alphabétique et dans l’affectation d’origine, sous l’autorité scientifique (ou avec le soutien) de Claire Sibille de Grimoüard, chef de la sous-direction de la politique archivistique au Service Interministériel des Archives de France :

– Bramoullé Patrick, Bibliothèque Nationale de France

– Dissais Jean-Yves, ministère de la culture, archives nationales d’outre-mer

– Fernandez Edmond, ministère de la culture, archives nationales d’outre-mer

– Jézéquel Hervé, ministère de la culture, archives nationales.

– Moufflet Jean-François, ministère de la culture, service interministériel des archives de France.

– Sarlat Alain, école nationale supérieure Louis-Lumière

 

Ce guide d’utilisation a également été relu par :

– Jean-François Moufflet et Patrick Bramoullé

 

Avec l’aimable autorisation de la société AFNOR pour l’utilisation de l’extrait de la norme ISO N°2 référencée ISO 3334 : 2006. Les extraits de normes figurant dans ce guide d’utilisation et dans la charte d’étalonnage MiReF sont reproduits avec l’accord d’AFNOR, en date du 22 janvier 2010. Seul le texte original et complet de la norme telle que diffusée par AFNOR – accessible via le site  internet www.afnor.org – a valeur normative.

 

 

 

1.Genèse et présentation du projet MiReF

 

Le projet de créer une mire de référence adaptée à la prise de vue photographique ou à la reproduction photographique de documents apparaît avec l’essor de la photographie numérique et de la numérisation de masse. Il existait bien des outils de contrôle encadrés de normes ou d’une riche documentation, mais depuis les années 2000 le besoin s’est fait sentir de pouvoir disposer d’outils plus adaptés aux nouvelles technologies et aux nouveaux usages en matière de prise de vue.

Chaque photographe/utilisateur choisit généralement ses mires pour le contrôle du contraste, des densités, de la chromie ou de la netteté entre autres, et ce en fonction de l’expérience, de la disponibilité ou parce qu’elles sont livrées avec le matériel d’acquisition. Le problème majeur est de devoir disposer d’au moins deux mires : une pour le contrôle de la couleur et une autre pour celui de la netteté, car aucune ne constitue une mire universelle.

La mire de référence MiReF est donc vue ici comme un « étalon » qui doit comprendre sur un seul et même document, adaptable à différents systèmes de reproduction et pour des usages variés, les éléments essentiels pour permettre l’étalonnage, et surtout le contrôle par comparaison visuelle et par relevées de valeurs de la qualité des images photographiées ou numérisées.

_____________________

 

MiReF complète utilement le guide pour l’élaboration d’un cahier des charges de numérisation, publié par la Direction des Archives de France (DAF) en 2008, pour homogénéiser les ‘bonnes pratiques’ dans ce domaine.

MiReF propose un outil accessible financièrement et techniquement à tout photographe et opérateur, afin d’assurer une qualité minimale de prise de vue ou de numérisation.

MiReF permet de vérifier notamment que le système d’acquisition que l’on désire utiliser est globalement bien réglé pour la production et l’exploitation de fichiers numériques, présentant les conditions de qualités attendues.

MiReF donne la priorité à un contrôle visuel, par l’intermédiaire de n’importe quel écran calibré à l’aide de n’importe quel logiciel de visualisation du marché, puis à un contrôle plus technique pour certains paramètres (pour des relevés plus objectifs), à partir des logiciels de traitements d’images les plus courants (à condition qu’ils permettent le relevé de mesures) comme les plus sophistiqués. Et ce quelle que soit leur version ou leur plateforme de fonctionnement (Mac ou PC).

MiReF présente l’avantage d’une cible de contrôle polyvalente (découpable en fonction des travaux à réaliser), autonome car très visuelle (n’est attachée à aucun logiciel dédié), et complète puisqu’elle permet d’avoir à disposition l’essentiel des outils spécifiques à un contrôle technique de la qualité des images numérisées.

_____________________

 

2.Champ d’application et usage

– Étalonnage et contrôle qualité des photographies, des aspects techniques de la prise de vue, des systèmes de reproduction photographique (appareil de prises de vues numériques, dos numérique, scanner de bureaux ou dédié).

– Être utilisable dans différents types de scènes (portrait, paysage, photographie industrielle ou architecturale, reproduction), ou avec différents formats de documents reproduits (~ A6 à 2A0).

– Permettre de maintenir le niveau de qualité défini à l’étape de l’étalonnage, dans la reproduction à la même échelle et au début d’un lot ou d’une série de documents.

– Permettre de maintenir le niveau de qualité défini à l’étape de l’étalonnage, par exemple lors de prises de vues en séries ou dans la reproduction simultanée de la mire avec des documents à l’unité (carte, affiche, gravure, etc.).

– Être d’un usage relativement simple en permettant d’évaluer visuellement ou par des relevés de mesures, le niveau de qualité souhaité.

 

3.Procédure d’utilisation de MiReF


> Télécharger la version complète de cette notice d’utilisation

SOMMAIRE :

Utilisation des profils ICC avec Adobe Photoshop™

* Paramétrer Photoshop pour la retouche d’images
* Ouvrir les fichiers image dans Photoshop
* Imprimer une images avec Photoshop

Utilisation des profils ICC avec Lightroom™

* Imprimer avec Lighroom
* Configurer le pilote de l’imprimante

Paramétrer Photoshop pour la retouche d’images

De la version 6 à CS3, l’interface du menu de gestion des couleurs n’a pas été modifiée. Mais par défaut, les paramètres de ce menu ne sont pas tout à fait optimisés pour la retouche et l’impression d’images. Pour y remédier, reportez les réglages tels que montrés ci-dessous.

Ouvrez Photoshop > Cliquez sur Edition > Couleurs (windows)
Cliquez sur Photoshop > Couleurs (Mac)

menu
Le menu couleurs de photoshop.

  • A « Paramètres », sélectionnez « Personnalisés »

  • Choisissez le mode de conversion « colorimétrie perceptive »

  • Cochez « Avec compensation du point noir »

  • Replacez les options telles que dans l’image ci-dessus

Il est recommandé d’ enregistrer les changements du menu Couleurs en leur attribuant par exemple un titre explicite comme  » Réglage retouche photo « .

Ouvrir les fichiers image dans Photoshop

Deux cas de figure peuvent se présenter : l’image possède déjà un profil ICC incorporé ou bien elle n’en possède pas.

1. L’image ne possède pas de profil ICC :

Profil manquant
Profil manquant.

  • Si l’image provient d’un appareil photo numérique entrée ou milieu de gamme (comme les compacts APN ou les bridges), attribuez-lui un profil ICC de type sRGB.

  • Si l’image a été prélevée sur un site web, attribuez-lui également un profil ICC de type sRGB.

  • Si l’image provient d’un reflex numérique, préférez un profil Adobe RVB, commun à la plupart des reflex numériques du marché.

Si vous ne savez quel profil attribuer, nous vous conseillons de faire des copies de l’image, puis d’ouvrir chaque copie avec des profils différents et de choisir de conserver celle qui vous conviendra le mieux. Dans tous les cas, ne cochez jamais « pas de gestion des couleurs » ni « conversion du document dans l’espace de travail ».

2. Le profil est différent de l’espace de travail :

Dans ce cas, il est fortement recommandé de conserver le profil d’origine de l’image. En effet, il n’est pas essentiel de convertir chaque profil vers celui de votre espace de travail sous Photoshop.

Non concordance des profils incorporés
Non concordance des profils.

  • Cochez « Préférer le profil incorporé (à l’espace de travail) »

  • Ne cochez jamais « supprimer le profil incorporé »

 

Imprimer une images avec Photoshop

Après ouverture et retouche de votre image, vous êtes prêt à lancer une impression en utilisant un profil ICC sur mesure pour votre imprimante. Sous CS1 et CS2, cochez « afficher plus d’option » pour afficher toutes les options de gestion des couleurs disponibles.

Imprimer avec aperçu
Imprimer avec aperçu (CS2)

Cochez la case Document. Vous remarquerez que le profil d’origine de l’image est indiqué juste à cet endroit.

Note : pour les possesseurs de Photoshop CS2 et CS3: dans  » Traitement des couleurs « , choisissez  » Laisser Photoshop gérer les couleurs « .

Au menu déroulant « Profil » (CS), « Profil de l’imprimante » (CS2 et 3) choisissez le profil de destination : normalement le profil caractéristique du trio imprimante/encre/papier que vous vous apprêtez à utiliser pour l’impression.

Lors de l’impression des vos images avec vos profils personnalisés, il faudra sélectionner la compensation du point noir si vous choisissez le mode de rendu « Colorimétrie relative ». Ainsi, le noir de votre image sera mis en correspondance avec le noir de votre imprimante. Contrairement aux idées reçues, il ne faut surtout pas le sélectionner si vous choisissez le mode de rendu « Perception » (ce mode de rendu intègre déjà sa propre procédure de traitement du noir). 

 

Imprimer avec Lighroom (module d’impression)

 

Selectionner le profil de destination dans la liste déroulante « Profil ». C’est le profil caractéristique de votre imprimante et du papier que vous vous apprêtez à utiliser pour l’impression.
Le menu déroulant Profil n’affiche que les profils sélectionnés. Pour éditer le contenu de cette liste, cliquez sur Autre, puis choisissez les profils qui apparaitrons ensuite dans la liste.

Renseignez quel mode de rendu vous souhaitez utiliser pour imprimer votre image. N’hésitez pas à tester les deux modes en fonction du type d’image.

Cliquez su « Imprimer » et replacez les options de votre pilote d’imprimante dans la même configuration que lors de l’impression de la charte.


Le module  » Impression  » de Lightroom

Configurations du pilote de l’imprimante

Nous ne pourrons vous donner que des informations générales concernant les réglages du pilote de votre imprimante. Celui-ci étant différent d’une marque ou d’un modèle à l’autre, il serait difficile de tous les décrire.

Rappelez-vous simplement que pour imprimer vos images avec votre profil ICC, les options du pilote de votre imprimante doivent être identiques à celles utilisées lors de l’impression de votre Charte ICC. Désactivez bien toute option de traitement ou d’optimisation des couleurs par le pilote. Reportez-vous aux instructions d’impression des chartes ICC (téléchargées avec votre charte) pour de plus amples informations.

Téléphone

+33 (0)5 56 57 89 89

Addresse

Quartier de Saige
PESSAC FR 33600

E-mail

contact@scuadra.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter :)

Sortie de produit, vente privée, concours et événements ... recevez toutes les infos de Scuadra.

Merci, votre inscription est bien enregistrée.

Pin It on Pinterest